des économies De l'OFFICE du TOURISME du PAYS des ECRINS (OTPE) à l'OFFICE de PROMOTION du PAYS des ECRINS (OPPE)

                                                 CONSEQUENCES FISCALES 

Après des difficultés dans la gestion de l'OTPE et les remous consécutifs parmi les élus et les socioprofessionnels, la Chambre Régionale des Comptes a rendu son rapport fin juin 2012. L'analyse comptable amena la Chambre à des préconisations qui devaient mener à l'équilibre sur 4 ans en faisant des économies importantes, entrainant un gel des actions de promotion et de communication et une réorganisation complète des services de l'OTPE.

Le 20 Juillet 2012 le Conseil d'Administration de l'OTPE a proposé de modifier les statuts en transférant certaines compétences vers les communes (accueil et information touristiques, animations locales, ski de fond, haltes garderies saisonnières). Ce principe fut finalement adopté. Le 6 Septembre, malgré certaines oppositions, une nouvelle réunion du conseil d'Administration confirma ces orientations et proposa la réorganisation des services et des personnels. Elle établit des propositions budgétaires pour 2013.

Fin Septembre et début Octobre, les communes s'organisèrent, 2 communes n'approuvant pas ces modifications (Vallouise et Saint Martin de Queyrières).

. La Roche de Rame organise un accueil touristique d'été,

. Saint Martin de Queyrières conserve une borne d'information,

. Freissinières maintient son accueil à la Maison de la Vallée,

. Vallouise, Pelvoux et Les Vigneaux se rassemblent dans un Office du tourisme de la Vallouise (23 Novembre 2012),

. Puy Saint Vincent crer un Comité de Station pour son accueil, son information, ses animations et la promotion de la station.

 

Cette réorganisation a naturellement entrainé des conséquences financières et fiscales que chaque commune a traité à sa façon.

Pour alléger ce dossier, nous vous proposons de vous retourner vers chaque commune (site ou bulletin municipal) afin de connaître les solutions trouvées pour "digérer" ces conséquences.

A titre d'exemple, la commune de Vallouise a traité le problème de la façon suivante : Le Conseil Communautaire ayant décidé de diminuer uniformément de 3,8 % les taux d'imposition, pour tenir compte de la réforme des compétences touristiques, Vallouise a appliqué une augmentation uniforme de 3,8 % en contrepartie. D'autres communes n'ont pas fait le même choix.

De plus, la taxe de séjour revient maintenant de plein droit aux communes.

Vous pouvez consulter les Bulletins municipaux pour plus de précisions.

Compléments d'enquête.

 

Ici aussi, le regroupement communal et la reprise des offices du tourisme par la COMCOM exige de rencontrer les différents acteurs avant d'essayer de faire le point.

 

 

  

 

                                           Contacts

 
henri-claude.gregoire@univ-lorraine.fr    Téléphone : 06 81 88 38 02

 

                                jfg05@free.fr                                            Téléphone: 06 70 71 37 52